Le cheval et son cavalier, des athlètes ?

Mon cheval est il un athlète ? Suis-je un(e) athlète ?

Même si tu as l’impression que tu vas mourir quand tu cours 3 minutes, que tu n’enchaînes pas 10 pompes et que les squats ça te passe au dessus de la tête tu peux continuer de lire.

Mon cheval cet athlète (insoupçonné)

Quand on voit Sirène de prime abord on ne se dit pas qu’elle est prête pour le prix saint Georges (ni après). Mais ça reste une athlète (qui s’ignore) au fond du pré pleine de boue.

Déjà le fait de pouvoir dormir debout pour moi ça relève de l’exploit. Ce qui pour rappel est normal pour les chevaux.
Anatomiquement déjà ils sont conçu pour la course étant des proies et non des prédateurs. Avec un cœur énorme qui mesure environ 26cm de diamètre. La fréquence est normalement très basse et peu monter très haut lors d’un effort important .
Côté muscle ils en ont 469. Même si tous ne servent pas a faire bouger le cheval, c’est tout de même beaucoup.

Alors non ils ne sont pas tous de grands athlètes qui parcourent le monde sous la selle de nos idoles (ou jockeys ça fonctionne aussi pour les chevaux de courses) . Mais ils sont tous un peu des athlètes.

Ne serais-ce que pour porter un cavalier sur son dos.

Puis on  entraînes nos chevaux pour arriver a nos objectifs, on cherche a les muscler correctement . On leur amène un confort de vie avec l’ostéopathe, le shiatsu, le reiki et autre trucs ( si si un jour je sortirais l’article que j’ai commencé sur le reiki)  . Parce qu’il faut quand même le dire, Sirène voit plus souvent l’ostéopathe ou le dentiste que moi…

Mon athlète, vu de beaucoup trop près

Le cavalier ce sportif qui s’ignore

Mais qui n’ignore pas les courbatures après une séance de mise en selle !
Les courbatures ça veut bien dire que les muscles on travaillé non? Personne ne dit « Oh la la hier j’ai fait un quidditch pong, j’ai des courbatures partout » ( non il a plus surement une gueule de bois mais c’est une autre histoire) .
L’équitation n’est certes pas un sport très cardio sur nos séances banales . Même si certaines font vraiment transpirer. L’équitation fait travailler le dos, notamment par rapport a l’assise qu’on a en selle. Les bras , surtout quand tu en as un qui veut brouter toute les 4 secondes. Blague a part ça fait fonctionner les abdominaux, le grand et moyen fessiers etc… Et comme je ne suis pas une spécialiste je vous met un lien sympa :Les muscles du cavaliers.

Maintenant qu’on est des athlètes, comment être un athlète heureux ?

Un athlète heureux c’est un athlète qui n’a pas mal.

Que ce soit cavalier ou cheval, quand on a des douleurs on n’a pas envie et surtout il y a des mouvements qu’on ne peux pas faire.
Vous êtes-vous déjà posé la question de pourquoi votre cheval n’arrivais pas à faire un exercice ?
C’est peut être un soucis qui doit se régler avec un ostéopathe, ou un dentiste, ou même le podologue. C’est peut être que l’exercice n’est pas adapté au niveau du cheval, ou que vous ne le demandez pas correctement . Mais ça peut être aussi qu’il n’a pas les muscles pour !
Tu me demande la toute suite de te faire des tractions je suis même pas sûre d’en faire une, mais avec un entrainement adapté j’y arriverais plus tard.

Quand on monte correctement, on devrait avoir un résultat uniforme sur la musculature de son cheval. Quand il n’a aucun soucis s’entend. Combien de fois on voit des messages comme : comment muscler l’encolure, la croupe etc etc .  Il n’y a pas un soucis ?

Un athlète heureux c’est un athlète qui varie les exercices.

Parce que même Usain Bolt se diversifie (Usain Bolt se met au Foot). Pour être musclé uniformément il faut varier les exercices. Un champion de CSO il ne saute pas des barres tous les jours. Si tu veux des exercices tu as le Pinterest de chevaletmoi . Et puis c’est pas mal pour le moral en plus.

Etre un athlète c’est aussi dans la tête

Pour être un athlète pas forcément heureux mais au moins accompli, il faut savoir ce fixer des objectifs. Qu’y a-t’il de plus satisfaisant que de passer des étapes, de franchir des objectifs ? Même si votre cheval se fiche royalement de vos objectifs, pour les atteindre il faudra penser a son bien être. Et son bien être passe par de bonnes conditions de vie.
Pour rappel pour un cheval heureux il faut :

  • Une nutrition adaptée (Oui, un jour j’écrirais l’article promis il y a longtemps).
  • Un hébergement approprié (qui comporte liberté de mouvement, confort pour le repos, et confort thermique).
  • Etre en bonne santé.
  • Possibilité d’exprimé les comportements lié a son espèce.

Parce que ce genre de chose a été étudié je vous met un lien de l’IFCE
Donc on pense a faire des check-up régulier avec le dentiste, l’ostéopathe et le vétérinaire. (Un article devrait arriver sur la dentisterie, un arrive aussi sur l’ostéopathie, ou pas, enfin peut-être) . On se renseigne sur les pieds de son cheval (qu’il soit ferré ou pas, ça j’en ai déjà écris un article ). Et on fait une ration adaptée, et comme c’est super compliqué de tout prendre en compte on passe par un pro ! Si tu veux en savoir plus sur la nutrition je te laisse l’adresse d’un blog que j’espère tu connais déjà .

Difficile de terminer cet article sans répéter une phrase que vous avez déjà vu dans ce blog, même si un peu adapté.

Pour former un couple d’athlète heureux , écoutez-vous, respectez-vous et prenez soin de vous.

 

Ce texte a été écris dans le cadre de la cavalcade du mois d’Octobre , sur le thème « qu’est ce qu’un athlète heureux » proposé par le blog d’un cheval à l’autre

 

L’image principale de l’article est prise au Lion d’Angers 2017, par moi même 😉

One thought on “Le cheval et son cavalier, des athlètes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *