Etre propriétaire à moindre coût

Etre propriétaire d’un cheval ça a un coût et qui n’est pas moindre.

Combien ça coûte à peu près ?

Ce n’est pas simple d’avoir le budget global par ans, car il diffère en fonction du cheval, de la pension et du cavalier.
Je dirais que de base il faut compter :
Ostéopathe 1 fois par ans : environ 90€
Dentiste 1 fois par ans : environ 90 €
Pension à 150€ par mois : 1800€ (qui peut monter jusqu’à 6000€ pour une pension à 500€/mois)
Vermifuge, 2 fois par ans : 60€
Vaccin : 80€
Maréchal ferrant tous les 6 semaines : 400€
Total : 2520€/ans

Et je n’ai pas compté le matériel que tout cavalier adore. Ni la participation à des cours ou concours.

Comment faire pour réduire les coûts ?

Quand on a du temps et la possibilité : Louer un champ.

Ça coûte peu cher à l’année (environ 150€), il faut tout de même penser à l’assurance qui va avec.
En plus de clôturer ou du moins vérifier les clôtures régulièrement. Il faut remplir l’abreuvoir et s’il n’y a pas d’eau à proximité, une tonne à eau ou avoir de bons bras.
Il faut un champ assez grand et le débroussailler régulièrement. Avoir un abri naturel ou non mais surtout : des copains !
Bien sûr quand on a juste un champ soit l’on clôture un bout pour se faire une carrière en herbe sinon on profite des ballades.

Remplir l’abreuvoir avec des bidons c’est long

Quand on est dans une écurie

Il y a souvent possibilité de donner un coup de main (en faisant son box par exemple) pour diminuer le prix de la pension.
On peut également regrouper les commandes de vermifuges pour payer moins cher. Ça fonctionne également pour le dentiste, l’ostéopathe, le maréchal ferrant et le vétérinaire pour le vaccin, afin de diminuer les frais de transport de ces professionnels.

La demi-pension

Photo prise lors d’un essai de DP

Que ce soit avec le club : c’est-à-dire qu’on prête le cheval au centre équestre pour les cours
ou avec un cavalier : qu’il faut trouver.
Avec le club c’est souvent très régi et je ne peux pas vous dire comment ça fonctionne dans votre club. Avec un cavalier c’est souvent la moitié de la pension pour la moitié de la semaine. Après tout dépend de la possibilité de faire des concours, de sortir en ballade etc.

Un cheval pied nu

En plus de tout les bienfaits que je ne citerais pas ici (article sur d’introduction à la podologie ici). C’est aussi moins cher en général qu’un ferrage. Par contre il demande également plus d’investissement de la part du cavalier (notamment les soins à faire)

Le matériel

Pensez à acheter durant les soldes.
Comme les soldes ne suffisent jamais à un cavalier, achetez d’occasion. Vous avez plein de groupe facebook et bien sûr chevaletmoi.com.
Faites aussi régulièrement du tri dans votre sellerie, si vous l’avez acheté il plaira surement à quelqu’un d’autre. Donnez le ou vendez le sur chevaletmoi.com (je ne le répéterais jamais assez 😉 )

un petit bout de mon matériel

Sachez qu’il faut tout de même mettre de l’argent de côté en cas de problème de santé de votre cheval. On achète un cheval pour toute sa vie en général pas pour 2-3 ans (sauf objectifs précis).

Quelles sont vos astuces ?

Ps : Pour ceux qui ont lu « vivre avec une cavalière » c’est le matériel qui est dans ma salle à manger.

Aliénor

One thought on “Etre propriétaire à moindre coût

  1. Chouette article 🙂 parfois, il vaut mieux payer un peu plus cher pour économiser. Par ex, la grosse variable, c’est le choix de la pension, mais pour éviter les ennuis de santé qui, en plus d’être dur pour le moral du cheval et du cavalier, peut plomber complètement le budget du proprio. Il vaut mieux bien choisir quitte à payer un peu plus cher, c’est trop facile de bousiller les poumons d’un cheval avec du mauvais foin ou un pré pas sain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *