Se remettre en selle

En selle !

Se remettre en selle après des mois d’abstinence. Avec cette drogue douce qu’est l’équitation.

dernière fois en carrière
Ma dernière fois en carrière en août 2014 par Coralie

Vous  connaissez déjà un peu l’histoire, en septembre 2014 Sirène change de pension, et moi j’ai trouvé un nouveau travail. En octobre je commence à avoir des douleurs au genou gauche. En février 2015 je me fais arrêter. Je ne peux plus marcher, conduire, monter à cheval … De toute façon Sirène a tellement grossit que je n’arrive plus à sangler. On trouve la cause de mon mal de genou en juin, il se trouve que j’ai les hanches pas au même niveau et les jambes en forme de X.

Donc en fait il me fallait juste des semelles orthopédiques.

Quand à Sirène elle se la coule douce au pré visité par mon chéri et Coralie. Ma dernière fois en selle, avril 2015 en balade, sans étrier et en montant à droite 😉

En août 2015 Sirène déclare un abcès (le premier d’une longue liste, je vous prépare un article dessus)

On déménage en septembre 2015, je remonte une fois en février 2016, en balade, ça ne c’est pas super bien passé. Sirène ne supportant pas d’être séparé de son nouveau copain de pré devient dangereuse. Je ne peux plus sortir en balade, je n’ai pas de carrière, j’abandonne.

Après nouveau déménagement en mai et pas mal de péripétie. Je ne suis remontée sur Sirène que le 8 Novembre en carrière.

Alors c’est comment autant d’abstinence ?

Côté cavalier

1ere phase la déprime. Puis ça a fait place chez moi a une sensation bizarre de « de toute façon je n’ai pas envie ». J’ai passé beaucoup de temps à pied avec Sirène et ça c’est quand même sympa. Jamais je n’ai pensé à la vendre, c’est ma jument que je puisse monter dessus ou pas.
J’ai hésité a proposer une demi-pension sur Sirène, comme ça a été le cas auparavant. L’idée à été vite abandonnée suites au abcès de Sirène et à la difficulté de la sortir du pré sans danger .

Et puis je dois avouer j’avais peur de remonter. Je connais ma jument et je savais que la séance serait compliquée. Pour la pile électrique qu’elle est et les muscles que je n’ai plus. Puis après 2 ans sans bosser en carrière …

Alors oui la séance a été compliquée, une boule de nerf sous la selle. Même si mes boutons sont toujours là. Je vous ai même fait une vidéo postée sur instagram, elle donne un peu le mal de mer mais c’est le pas énergique de Sirène. Je n’ai pas vraiment fait attention à ma position parce qu’après tout je savais qu’elle serait un peu pourrie.
Car oui quand on s’arrête aussi longtemps ou qu’on débute, on ne va pas avoir le style de Pénélope Leprévost. Là je ne vous apprends rien, le cheval c’est du travail et on apprend toujours.en selle

Côté cheval

Sirène a grossi et perdu du muscle. Elle a surtout perdu du souffle et de l’endurance.

Suite au conseil de l’ostéopathe, j’ai fait beaucoup de pas et de cercles, une bonne grosse détente / remise en forme. Des transitions arrêt/pas/arrêt. Déjà l’arrêt sur Sirène c’est compliqué, parce qu’elle refuse de rester arrêté sans bouger plus de 3sec. On a fait quelques déplacements des hanches et des déplacements latéraux.

Monter à cheval ce n’est déjà pas une étape simple. Mais remonter c’est pire. On appréhende déjà les courbatures, voir la chute parce qu’on ne tient plus à cheval.

Finalement pas de chute à déplorer.

Par contre j’ai un petit truc pour vous contre les courbatures, parce que le soir même j’avais déjà mal partout, j’ai redécouvert des muscles qui ne m’avaient pas fait mal depuis longtemps. C’est la barre de massage Wiccy Magic muscles de LUSH. Ce machin là c’est une tuerie ! Déjà parce que c’est non testé sur les animaux, fait à la main avec de bons ingrédients et surtout après plus de douleur. (bon par contre ça sent fort, dans le style baume du tigre).

Petit plus du produit ça peut faire pousser des haricots dans ta salle de bain  .

 

Aliénor

 

One thought on “Se remettre en selle

Laisser un commentaire